TGIF!

Dolce Vita
de Dior

Oh la la! Encore une grosse semaine qui se termine. Je voudrais être encore plus présente pour vous raconter tout cela, mais le rythme – et cela est bien normal sur une prise de poste – est très intense! En réalité, je manque plus de lumière pour faire mes photos que de temps pour écrire mes articles. Mais heureusement entre le home office et les jours qui n’en finissent pas de grandir, je trouve des solutions! Ce soir, je continue mon retour dans les parfums du passé avec Dolce Vita de Dior. Dans le passé à tel point que je ne suis même pas sûre que celui-ci existe encore, car je ne l’ai pas trouvé en magasin. Il a fallu que je le commande sur Internet. Il s’agit donc d’un parfum des années 90 et à cette époque, je piquais les parfums de ma mère qui n’achetait que du Dior: Dune, Addict et Dolce Vita. Je les ai tous portés et je les ai tous aimés. Mais en tant qu’adulte, et je les ai tous ressentis, c’est bien Dolce Vita que je préfère (mais en tant qu’ado, c’était Dune). Alors que raconte ce parfum dans son flacon qui pétille de joie? La marque a voulu lui offrir une personnalité forte entre les lumières italiennes délicieusement rétro et des notes boisées-fruitées d’une grande modernité. Et je ne le savais pas, mais le nez qui a créé ce parfum est Pierre Bourdon, qui a aussi créé Féminité du Bois de Serge Lutens ( Parfum qui fête ses 30 ans cette année et dont je vous parlerai aussi bientôt). J’ai lu que les deux parfums sont sortis à trois d’intervalle et que les spécialistes de la parfumerie verraient en Dolce Vita la version lumineuse de Féminité du Bois, en quelque sorte une version plus accessible et issu d’un univers moins torturé.  
Et un parfum lumineux qui me fait entrevoir des vacances, du soleil et des vespa, c’est bien ce qu’il me faut en ce moment! Et pour ce faire, une touche de bergamote italienne, de prune liquoreuse et de pêche veloutée. Un soupçon de rose, d’héliotrope et d’œillet. Un fagot de cèdre, de santal et de vanille.  Une pincée de cannelle, de cardamome et de cumin et le le tour est joué !
Ce rare parfum féminin boisé est un petit bonheur et j’en profite à fond en ce moment! 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.