Une lecture illustrée!

Mémé dans les orties
de Christine Davenier & Veronique Grisseaux
d’après le roman d’Aurélie Valognes

Début d’année hyper intense, il est donc important de garder le sourire et de rester zen. Bon… le sourire y est, mais la zenitude… c’est l’échec! Le meilleur remède pour moi, c’est dormir et lire! Deux domaines dans lesquels j’excelle! Cette semaine, je me suis plongée dans le roman d’Aurélie Valognes « Mémé dans les Orties »  qui a été transformé en livre illustré par Christine Davenier et Veronique Grisseaux.

L’histoire raconte comment Ferdinand Brun, 83 ans, divorcé, vit dans une résidence pleine de personnes âgées et il s’ennuie ferme! Cette résidence est tenue d’une main de fer par la concierge, Mme Suarez. Seulement, cette dernière déteste Ferdinand et s’est mis en tête de le faire déménager en lui faisant plein de misères! C’est la guerre! 
Mais un jour, la chienne de Ferdinand se fait renverser et le vieil homme perd le goût de vivre. Il tente de se suicider. Sa fille qui vit à Singapour, ignorant tout de ses querelles avec Mme Suarez, le place sous sa surveillance. 

Cette dernière doit lui faire un compte-rendu hebdomadaire: ordre, hygiène, santé… sinon c’est la maison de retraite! Mission que Mme Suarez a accepté dans l’espoir de voir déguerpir son voisin acariâtre, mais c’était sans compter sur l’intervention d’une nouvelle locataire, Juliette, une fillette précoce qui se prend d’amitié pour le vieux bougon et va l’aider dans son combat contre la concierge. Je n’en dis pas plus! 

J’avais déjà lu le roman et j’ai eu plaisir à me replonger dans ce roman, mais illustré cette fois. Pour être honnête, je ne peux pas dire que j’ai été séduite  par les illustrations, mais néanmoins elles arrivent à transmettre parfaitement l’émotion des personnages du livre. 

A mon sens, c’est une super façon d’amener les plus jeunes et les réfractaires à la lecture dans cet univers. Avec des images, tous ces mots ont l’air moins effrayants, même si l’imagination est moins mise à contribution. Peu importe. Ce livre se lit très rapidement et on passe un très chouette moment avec des personnages très attachants et plein de happy ends. Un roman « feel good » et c’est bien dont ce j’avais besoin ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.