Un coup de coeur littéraire!

Noir de Lune 
d’Estelle Tolliac

Ce soir, je vous parle du livre qui m’a accompagnée cette semaine et je n’ai pas lâché jusqu’à la dernière page: Noir de Lune de Estelle Tolliac. Tout débute quand un chevalier, Drachniel de Varn, débarque au grand galop dans l’Abbaye du Pré. Il a un message pour la Révérende Mère de la part du roi Arestion de Corélie. Il doit ramener celle que l’on nomme l’O’haï, une princesse qui est la dernière survivante d’une tribu décimée et qui est destinée à être la prochaine reine de Corélie. Cette mystérieuse jeune femme a grandi dans le couvent cachée de tous et se présente à Drachniel sous de multiples voiles noirs. Elle ne doit être vue, ni entendue de personne.La Révérende Mère demande à sa nièce, Viperyne, d’accompagner l’O’haï et Drachniel. Les trois se mettent donc en route, mais la route sera semée d’embûches, car le redoutable Li’An-Thar, roi Antharite, veut capturer l’O’haï pour préserver son peuple. En effet, la tribu des Antharite prône la consanguinité. A force de se reproduire entre eux, les plus purs et donc les plus hauts dans la hiérarchie du pays sont aveugles, mais ils ont développé tous leurs autres sens de façon extraordinaire et cela en fait des guerriers redoutables et insensibles, car aveugles à la souffrance. Si cette tare ne touche que les hommes, les femmes n’arrivent, par contre, qu’à concevoir des mâles. Li’An-Thar compte donc sur l’O’haï pour booster la fécondité de son royaume tout en préservant la pureté de la race. 
Sur leur chemin, ils vont rencontrer des alliés et des voyous. Il leur faudra apprendre à accorder leurs confiances aux bonnes personnes pour pouvoir traverser les pires épreuves. 
Je vous le dis tout net: j’ai adoré! L’histoire se situe au Moyen-âge, mais sur un continent qui nous est inconnu et qui est habité par des peuplades tout aussi inconnus. L’auteure a su inventer son univers et je suis tellement admirative des gens qui arrivent à faire cela. La lecture demande beaucoup d’attention, car les noms de lieux, des peuples et des gens sont tellement éloignés de ce que nous connaissons qu’il en faut peu pour perdre le fil. Mais attention… il ne s’agit que du tome 1, donc vous ne connaitrez – et moi aussi – que la fin en attaquant le second tome, ce que je vais d’ailleurs faire MAINTENANT. 
Ce livre a remporté le Prix 20 Minutes du roman 2020 et c’est mille fois mérité. Je vous le recommande sans retenu! 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.