Le nouveau roman de Harlan Coben

Gagner n’est pas jouer
de Harlan Coben

Je n’étais pas sûre d’être la « bonne » personne pour vous parler d’Harlan Coben et de son nouveau livre « Gagner n’est pas jouer », car je ne suis pas une grande fan de l’auteur. Je n’ai jamais vraiment accrochée avec son oeuvre, et pourtant en sachant cela, les Editions France Loisirs ont décidé de me l’envoyer, en m’assurant que ce livre était rédigé dans un style différent et qu’il allait me plaire. Que d’assurance n’est-ce pas!? Mais justifiée, car après mettre plongée dans ce livre et je l’ai bien aimé. Comme quoi, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis!

Ce nouveau roman met en scène, Windsor Horne Lockwood III ou Win que, si vous êtes un fidèle de l’auteur, vous connaissez déjà en tant que compagnon de route de Myron Bolitar. Personnellement, j’ai découvert ce personnage hautain, riche comme Crésus et qui a une opinion de lui-même qui aurait tendance à le rendre imbuvable.
L’histoire débute lorsque 20 ans auparavant, l’oncle de Win a été tué lors d’un cambriolage, deux tableaux de maîtres volés et sa cousine kidnappée puis séquestrée. Après quelques mois, la jeune femme avait réussi à s’enfuir, mais les kidnappeurs également et l’affaire n’avait jamais été résolue et les tableaux jamais retrouvés. Le temps a filé et les choses se sont tassées.
Mais tout cette histoire remonte à la surface lorsqu’un de ces tableaux est retrouvé près du cadavre d’un activiste en cavale depuis de nombreuses années également. Dans l’appartement se trouve également la valise que la cousine de Win avait préparée le soir de son kidnapping. Tout cela est très confus et les autorités n’arrivent pas à a faire le lien entre les deux affaires. Le FBI demande ainsi à Win, qui est un ancien des leurs, de se mettre sur une enquête non-officielle pour résoudre ce mystère tentaculaire. L’enquêteur doit donc débuter un voyage dans le passé pour résoudre ces deux affaires qui s’entremêlent et qui touchent directement sa famille. 

Cette histoire est assez coriace, car il y a beaucoup de personnages, de détails et d’anecdotes dans la mesure où il y a deux intrigues qui évoluent simultanément avant de se rejoindre, mais c’est bien mené. Je pense que c’est typiquement un livre qu’il faut lire d’une traite sinon on risque de perdre le fil.
J’ai bien aimé également le personnage de Win, qui est touchant malgré son caractère imbuvable, snob et son manque de tact. Il avance dans la vie comme cela lui plait, à coup de milliers de dollars, mais avec un esprit très cartésien. Un esprit qui va lui permettre de reconstruire chaque histoire et pour lesquelles il va devoir juger qui est le gentil et qui le méchant, et lorsqu’on a toutes les cartes en main, il n’est pas facile de juger!
C’est une lecture que je vous recommande, mais si vous souhaitez lire ce texte rapidement, sachez qu’il est en exclusivité chez France Loisirs pour les 6 prochains mois, avant sa sortie nationale!

Informations pratiques
Disponible uniquement pour le moment chez France Loisirs
Pour plus d’information: http://bit.ly/HarlanCobenFL8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.