Un roman torturé!

L’Impasse
d’Olivier Descosse

Ce week-end, j’ai lu le nouveau livre d’Olivier Descosse. Ce roman nous projette dans l’univers de Marc, auteur de thriller à succès, qui, depuis quelques temps, ne va pas très bien et doit suivre une psychothérapie pour ses crises d’angoisses qui se sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes. Ce mal-être se répercute sur sa vie de couple et sa vie de famille. Bref, tout va de mal en pis. Un soir, après un dîner professionnel particulièrement raté, il se dispute avec sa femme, une dispute terrible où ils parlent de divorce, puis va se coucher en prenant une flopée de pilules. A son réveil, son fils a disparu et il est le suspect principal de cet enlèvement. Il écrivait le pire et maintenant il le vit!Il va devoir convaincre sa femme de son innocence dans un premier temps, puis ils vont ensembles partir en quête d’informations et de preuves pour l’innocenter et retrouver leur fils. Mais plus ils avancent leur pion, plus ils découvrent un univers de corruption et de violence. Comment faire quand on ne peut plus compter sur personne et que le jeu est bel et bien truqué? Qui est derrière tout cela et peut lui vouloir autant de mal? Il va falloir lire le livre pour le découvrir, mais personnellement, j’ai découvert assez rapidement qui était le méchant.
Je suis sortie mitigée de cette lecture: j’ai aimé certaines questions que se pose ce livre comme: est-ce qu’un auteur de thriller est un être torturé qui projette son univers noir dans un livre telle une catharsis pour ne pas être un personne violente dans sa réalité? Si c’est le cas, que faire si cette noirceur jaillit hors du cadre de l’écriture? A quel point les traumatismes de l’enfance influencent notre vie d’adulte? et à quel point sommes-nous capables de les refouler? Si j’ai aimé ces réflexions, j’ai trouvé que l’intrigue était improbable et la chute prévisible. J’ai également trouvé qu’il y avait trop de descriptions et que cela cassait le rythme du livre et donc le suspens. Pour moi, c’est vraiment le point faible du livre, même si je comprends que l’auteur a voulu étoffer ses personnages et nous aider à nous situer à chaque moment du livre. Mais le mieux est définitivement l’ennemi du bien, car, pour moi, le rythme était trop lent pour un thriller psychologique. Pour conclure, ce n’est pas mon meilleur roman de 2020, mais c’est malgré tout c’est un roman qui se laisse lire facilement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.