Un roman bien noir!

Comme Toi
de Lisa Jewell

J’ai profité de ce beau samedi pour terminer le deuxième livre que France Loisirs m’a gentiment envoyé: Comme Toi de Lisa Jewell. Un roman très noir. Selon une source interne extrêmement fiable, il parait même que je lu ce livre les sourcils froncés de la première à la dernière page. Je dois avouer qu’à un moment j’ai eu peur que ce soit trop noir pour moi, mais l’auteure a su y insuffler un petit souffle d’espoir concernant l’âme et l’humanité de l’homme, la petite touche indispensable pour que j’aime ce livre. Je l’ai donc beaucoup apprécié et j’ai plaisir à vous en parler ce soir.
L’histoire nous parle de Laurel qui a perdu sa fille Ellie 10 ans auparavant. Cette dernière a disparu sans laisser de traces. Dès le départ, Laurel sait que sa fille, qui était parfaitement épanouie, n’a pas fugué, mais a été kidnappé. Pendant 9 ans, elle va espérer, mais au moment où le livre commence, la police vient de retrouver ses ossements et Lauren peut enfin faire le deuil de sa fille. Renaissant de ses cendres, elle se fait aborder dans un café et se laisse séduire par un homme, Loyd. Ils commencent à se fréquenter et rapidement ce dernier lui présente sa fille de 9 ans, Poppy qui est une version miniature d’Ellie. Tout de suite, on comprend que Poppy est la fille d’Ellie, mais comment savoir qui est impliqué? Pourquoi Loyd a pris contact avec Laurel? Sait-il quelque chose? A-t-il pris part à ce kidnapping? L’histoire est machiavélique, mais je ne vais rien vous dire de plus pour ne pas vous dévoiler l’intrigue.
Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est que le livre est partagé en 4 parties et chaque partie est raconté par un narrateur différent. Chaque narrateur joue un rôle majeur dans cette histoire et donne sa version des faits, explique son point de vue et ce qu’il ressent! L’association des quatre parties résout le mystère de la disparition d’Ellie et de l’existence de Poppy.
Ce livre se lit très facilement. J’ai tout de suite été accrochée et on se demande si toute cette noirceur est vraiment possible. A chaque nouveau chapitre, on se dit: mais non, ce n’est pas possible, mais l’histoire nous montre que la folie de l’homme n’a pas de limite. Un livre que je recommande si vous avez le moral au top et si vous aimez les romans noirs!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.