Une histoire d’amour contrariée et contrariante!

Le parfum de nos souvenirs
de Camille di Maio

Il y a quelques semaines, France Loisirs m’a proposé de lire plusieurs romans que ce club de lecture propose: J’ai décidé de commencé avec « Le Parfum de nos Souvenirs » de Camille Di Maio. Je le termine aujourd’hui et vous en parle dans la foulée. Il s’agit de l’histoire d’amour contrariée et contrariante de Julianne. L’histoire commence aujourd’hui et nous montre une Julianne d’environ 40 ans et sage-femme. On sent qu’il y a un souci avec son physique, car elle pense que seuls les petits n’ont pas peur d’elle et ne la jugent pas. C’est une femme malheureuse et alors qu’elle pense à mettre fin à sa vie, elle est contactée pour un accouchement qui se passe mal. Elle y croise le Père McCarthy qui vient donner l’extrême-onction à la souffrante. On comprend qu’il y a eu un lien entre ce prêtre et elle dans le passé, car elle craint qu’il la reconnaisse mais pourquoi? Et soudain le texte nous renvoie 20 dans le passé, en 1938, Julianne vient d’avoir 18 ans. C’est une belle jeune fille qui vient d’une famille fortunée et à qui tout sourit, jusqu’au moment où elle rencontre Kyle McCarthy (oui, oui, le prêtre) qui est le fils du jardinier. Ce jeune séminariste lui vole immédiatement son cœur, mais c’est une mésalliance totale pour ses parents et les deux jeunes vont s’enfuir pour pouvoir vivre leur amour. Lui va renoncer à la prêtrise pour elle et elle a sa cage doré pour vivre une vie modeste avec l’homme qu’elle aime. Les mois s’écoulent doucement jusqu’à ce que la guerre éclate et que Kyle ne s’engage et ne parte défendre son pays.
A ce moment-là, Julianne découvre qu’elle est enceinte, mais n’ose le dire à son mari. A la fin de sa grossesse, lors d’un raid, son abri est bombardé et elle est brulée sur les mains et le visage. Défigurée, elle est désespérée et dans un état d’agitation extrême. Elle pense que personne ne pourra l’aimer ainsi et que c’est une punition du ciel pour avoir détourné Kyle de la prêtrise. Elle décide d’abandonner sa fille et de se faire passer pour morte au yeux de tous. On traverse assez rapidement ses 20 années qui la séparent de ce moment où elle retrouve son mari qui ne la reconnait pas et qui la croit morte et j’arrête ici mon résumé pour ne pas spoiler la fin du livre.
Ce livre est bien rédigé, mais il est irritant, car on suit Julianne dans ses réflexions: tout d’abord quand il s’agit de son amour pour ce jeune séminariste, quand elle décide de s’enfuit, quand elle décide de disparaitre… Je n’aurais pris aucune décision comme Julianne. C’est mon opposé! J’ai eu envie de lui secouer le cocotier tout le long du livre. C’est pour cela que ce livre est contrariant. Néanmoins il aborde des sujets comme la foi, le pardon et l’amour. Peut-on pardonner un tel comportement? Peut-on pardonner l’ignorance d’un enfant? Peut-on pardonner un deuil qui n’est pas réel? Est-ce que l’amour est assez fort? Ce sont les thèmes que ce livre aborde. Il s’agit donc d’un livre d’amour contrarié et contrariant, mais bien écrit, qui génère beaucoup d’émotions. Je me suis beaucoup énervée, mais j’ai quand même passé un bon moment avec Julianne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.