Mon roman épistolaire de la semaine!

La chorale des dames de Chilbury
de Jennifer Ryan

Cette semaine, j’ai lu le roman épistolaire de Jennifer Ryan: La Chorale des Dames de Chilbury. Il raconte à travers des lettres et des extraits de journaux intimes de différentes personnes vivant à Chilbury. A travers ces mots, on découvre la vie dans ce village en 1940, en plein milieu de la Seconde Guerre mondiale. A la suite du départ des hommes à la guerre, la chorale du village est dissoute, car sans homme pas de chorale, privant les femmes du village d’une de leurs passions. Une nouvelle arrivée dans le village, Miss Primrose Trent, décide de prendre ce souci en main et créer une chorale pour femme.Elle y réunit toutes les figures clés du villages: Mrs Tilling la veuve timide, Venetia la séductrice du village et sa petite sœur Kitty, Edwina la sage-femme comploteuse qui veut gagner de l’argent à tout prix… De nombreux caractères, des femmes de tous âges qui ont des parcours différents: veuve, jeune amoureuse, riche, pauvre…. Tous ces caractères vont évoluer ensemble, mûrir en ce temps de guerre et apprendre à se soutenir malgré les épreuves pour être unies face aux Nazis.
Un roman sympathique, même s’il m’a fallu beaucoup de temps pour entrer dans livre et m’y accrocher, mais finalement, cela m’a plu et il valait la peine d’être lu. Mon seul bémol, c’est qu’il était truffé de fautes d’orthographe. Et quand on en voit une, on les voit toutes!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.