Parce que la vie reste belle…

La vie est belle et drôle à la fois
de Clarisse Sabard


Cette semaine, j’ai lu « La vie est belle et drôle à la fois ». Lena déteste Noël d’aussi loin qu’elle se souvienne, mais cette année, sa mère lui demande à elle, mais aussi à son frère de venir dans la maison familiale dans les Alpes de Haute Provence. Un petit coin charmant mais bien perdu. Ronchonnant un brin, elle s’y rend avec son frère, qui traverse des problèmes conjugaux, et la fille de ce dernier. Mais arrivés sur place, leur mère n’est pas là et a laissé un mot: elle est partie réaliser quelques rêves. 
Lena et son frère décident de rester et de profiter de ces vacances, mais ces fêtes font ressurgir chez Lena des souvenirs liés à la mort de son grand-père lorsqu’elle avait 7 ans. Une mort dont personne ne parle. Un vrai tabou. Lena a tout oublié de cette période. Elle doit  donc découvrir ses souvenirs, les revivre et les apprivoiser pour apprendre à gérer tout cela et avancer dans sa vie. C’est une très belle histoire qui parle de vie et de mort.  Concernant cette dernière, ce roman montre comment on essaie de la rationaliser, de comprendre pourquoi c’est arrivé, ce qu’on aurait pu ou dû faire pour l’éviter et comment continuer à vivre après son passage.  On essaie toujours de trouver des réponses pour comprendre cette incompréhension qui fait partie de la vie, surtout quand cette dernière arrive brutalement, mais finalement la mort n’est dure que pour ceux qui restent, jamais pour ceux qui partent.
Je ne le savais pas quand j’ai lu ce livre , mais ma famille a perdu quelqu’un hier et cette thématique est donc d’actualité. La peine est plus ou moins forte selon les personnes, mais cette perte laisse à tout le monde un vide.
Il y une jolie phrase tirée de ce livre que j’avais mise de côté pour mon article, mais qui correspond bien à la situation: La mort est injuste pour ceux qui restent, Lena. Parce qu’elle nous rappelle que tout peux s’arrêter en quelques secondes et que nous n’avons pas vraiment pris le temps d’en profiter. Je vais te confier un secret: on reste vivant tant qu’on est encore dans le cœur des gens. On disparait réellement quand les traits du visage ou le son de la voix commence à s’en effacer. Je n’ai rien oublié de mon père »
Ce livre parle aussi d’amour et d’humour avec des personnes très attachants. Parce que finalement c’est cela la vie: Rien n’est jamais parfait, mais parfois tout va bien! Et tant qu’il y a de l’amour et des rires, alors tout est possible!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.