Petit thriller en Ontario!

Le Silence et la Fureur
de Natalie Carter et Nicolas d’Estienne d’Orves

Cette semaine, j’ai lu Le Silence et la Fureur. Ce thriller débute doucement sur une petite ile d’Ontario où vit le pianiste de Max King. Il vit seule depuis l’accident qui a eu lieu dix ans auparavant. Depuis, il ne peut plus jouer, ni entendre de la musique sans être pris de terrible crise. Seule Suzan, une villageoise, vient prendre soin de lui tous les jours.

Chaque jour, elle vient et elle prend soin de lui, délaissant son mari. Mais pourquoi tant d’engament? Quelle promesse a-t-elle fait? Il y a beaucoup de questions et de mystère autour de cet accident. Il faudra passer beaucoup de pages avant d’avoir quelques éclaircissements et de percer le mystère afin que Max puisse à nouveau entendre la musique.
Un roman que j’ai apprécié, qui met un peu mal à l’aise aussi et dont je n’avais absolument pas prévu la chute!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.