Petit roman épistolaire!

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles
de Suzanne Hayes & Loretta Nyhan

IMG_5439

Ce roman nous projette dans la seconde guerre mondiale, mais pas n’importe quand ou n’importe ou : aux Etats-Unis en 1943. Glory Whitehall, enceinte, vite toute seule dans sa grande maison à Rockport au bord de la mer. Elle n’est ni habituée à son statut de femme mariée ou de future mère, ni à celui de femme au foyer. Elle s’ennuie ferme et lorsqu’au club des femmes, elle doit tirer d’un chapeau le nom d’une personne avec qui elle devra établir une correspondance, c’est celui de Rita qui apparaît. Cette sorcière aux mains vertes vit à Iowa City, à plus de 100km. Glory lui envoie donc la première d’une longue série de lettres qui sont la trame de ce roman épistolaire.

Rita et elle construiront une solide amitié et partageront les soucis et leurs bonheurs au quotidien: naissance, mariage, deuil, trahison, adultère… On découvre la vie de ces deux personnes, dans une Amérique, elle aussi, touchée par la guerre. Les effets de cette dernière sont moins directs, mais les hommes partent, et souvent meurent les uns après les autres.
Pour lutter contre la morosité, les deux femmes vont se transmettre des recettes de cuisines, des conseils de jardinages, des potins du voisinage et tous leurs secrets. Tout pour garder le moral, et même des encouragements pour faire des enfants en cette période incertaine, car  » s’il fallait toujours attendre le bon moment, cette planète ne porterait que des pissenlits et des cafards. » (p. 166)

Les deux femmes se soutiennent dans toutes les situations les plus difficiles et ne se jugent jamais! Ce roman raconte une amitié entre deux personnes qui ne sont jamais vues et qui pourtant se sont apprivoisées et ont appris à s’aimer.

Cette histoire, très belle, nous apprend aussi beaucoup de choses sur un sujet que je n’avais jamais vraiment abordé: la vie durant la seconde guerre mondiale aux Etats-Unis. N’étant pas un front direct, je ne m’étais jamais interrogée sur le mode de vie de civils durant cette période. Mais si les bombes ne tombent pas, les diners, eux, sont rythmés par les tickets de rationnement, la vie par l’effort de guerre et le travail des femmes et  une fierté nationale toujours forte malgré le deuil des hommes qui tombent pour la liberté d’autres continents.

Bref… vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce livre et je vous le recommande vivement.

Les romancières Suzanne Hayes & Loretta Nyhan

Hayes_Nyhan_v02

Entre l’ancienne journaliste Loretta Nyhan et la romancière Suzanne Hayes, tout a commencé par un cop de foudre littéraire sur le blog de Loretta. é d’un pari fou coécrire une œuvre sans se rencontrer jusqu’à la publication: Petite recettes de bonheur pour les temps difficiles est le premier roman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.