Message d’amour!

Andrée Chedid
Le message

IMG_3987

En ce jour de St-Valentin, je voudrais vous parler d’un de mes livres préférés qui raconte une belle histoire d’amour.
De façon assez surprenante, ce roman débute ainsi: « Tandis qu’elle avançait à grands pas, la jeune femme sentit soudain, dans le dos, le point d’impact de la balle. »

Cette jeune femme se nomme Marie, elle vit dans un pays en guerre et s’en va rejoindre Steph, l’homme qu’elle aime, mais dont elle s’est séparée. Il lui a envoyé une lettre pour lui écrire son amour et lui demander de la rejoindre afin de reprendre leur relation et ne plus passer à côté de l’essentiel.
C’est en chemin que Marie est touchée. Tout de suite, on comprend qu’elle ne pourra pas survivre à sa blessure. Pourtant son seul et unique but est de pouvoir rejoindre Steph pour lui dire: « Je t’aime! Je venais… »

Ce très beau roman est facile à lire et captivant. Si l’on sait dès les premières lignes que Marie va mourir, des millions de questions nous assaillent: Est-ce que Steph passera sa vie à croire qu’elle n’est pas venue et qu’elle l’a rejeté? Est-ce que la jeune femme mourra seule dans la rue?  Sera-t-il là pour son dernier souffle? Est-ce qu’elle pourra tout de même survivre malgré les apparences?

Emouvant, ce roman nous emmène dans un pays en guerre et raconte l’histoire d’un amour avorté par la bêtise humaine. L’auteur dira que pour écrire ce roman, elle a recherché avant tout  » la beauté de l’amour sous les désastres ».

Si, sans Valentin ou Valentine, vous ne savez pas comment échapper aux menus de la St-Valentin qui envahiront les cartes des restaurants, je vous recommande ce livre qui se laissera dévorer le temps d’une soirée.

L’auteure – Andrée Chedid
la bulle de Vero - Andrée Chedid

Andrée Chedid est née en Egypte en 1920. Après des études en école française, elle intègre l’Université américaine du Caire, où elle obtient un BA en journalisme en 1942.
En 1943, elle part vivre au Liban, où elle publie son premier recueil de poésie, en anglais, On the Trails of My Fancy. Puis en 1946, elle s’installe définitivement à Paris. Elle opte alors pour la langue française, dans laquelle elle publiera le reste de son œuvre, dont la particularité est de célébrer la vie, tout en ayant une vive conscience de sa précarité.
Cette femme de lettres et poète française d’origine libanaise est aussi la mère du chanteur et réalisateur français Louis Chedid et grand-mère de Matthieu Chedid, mieux connu sous le nom de M. Elle est décédée le 6 février 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.